Symposium

Symposium intersyndical des écoles nationales et territoriales

Le Dit de Nantes, école supérieure des beaux-Arts de Nantes-Métropole

LéNA-CGT, syndicat CGT ‘Les écoles Nationales d’Art’

Pierre-Jean Galdin, Directeur de l’école supérieure des beau -arts de Nantes-Métropole

A l’initiative du LéNA-CGT et sur proposition de Pierre-Jean Galdin, directeur de l’école supérieure des beaux-arts de Nantes-Métropole, se tiendra à Nantes un symposium ouvert à tous les syndicats représentatifs des Écoles d’arts tant nationales que territoriales.

Les jeudis 8 et vendredi 9 mars dans les locaux de l’école supérieure des beaux-arts de Nantes-Métropole Pierre-Jean Galdin qui sera l’un des intervenants et les représentants du LéNA accueilleront les participants.

Deux espaces de réflexions constitueront les axes de ces travaux, la refonte des statuts des professeur-e-s des écoles d’art nationales et territoriales et les questions liées au recrutement des étudiant-e-s et à leurs études dans un contexte européen et international,

voici la liste éventuelle des sujets qui constitueront les éléments de ces rencontres et débats :

  • refonte du statut et de leurs grilles indiciaires des professeur-e-s des écoles nationales,
  • refonte du statut et de leurs grilles indiciaires des professeur-e-s des écoles territoriales,
  • question du recrutement des étudiant-e-s de ces Écoles,
  • concours d’entrée, les ratios étudiant-e-s/professeur-e-s, les étudiant-e-s issues de la diversité, les prépa.internationales payantes intégrées à ces Écoles, les prépa.publics intégrés à ces Écoles, la question de l’intégration de nos étudiant-e-s dans des parcours professionnels en fin de cursus, la question des étudiant-e-s migrants.

Ces moments seront suivis du traitement de questions diverses concernant l’ensemble de nos écoles d’art et de ses acteurs :

– harmonisation des luttes communes et partagées quelque soit le statut de nos

établissement, (EPA, EPCC)

rédaction de textes et actions partagées dans les meilleurs délais. [Il est urgent de revenir à des débats et des revendications en dehors de tout lobbying.]

– définition d’un front cohérent représentant les Écoles d’art dans leur ensemble à même de tenir un dialogue respecté avec le Ministère de la Culture/DGCA et les Ministères concernés.

[Il s‘avère urgent et indispensable de s’en tenir scrupuleusement à nos instances représentatives et démocratiques pour opposer un front solide à toutes les tractations les plus troubles qui ont fait un tort considérable à nos institutions depuis quelques années : fausse enquête, désinformation, statistiques et chiffres volontairement erronés, abandon quasi total du commandement MC/DGCA]

Les premiers partenaires nous accompagnant dans ces travaux seront les associations AMF (Association des Maires de France) ‘France Urbaine’ et la ‘CNEEA’ (Coordination Nationale des Enseignants des écoles d’Art).

Signalez vous comme partie prenante de cette assemblée et à quel titre,

Stipulez votre adhésion et appartenance syndicale et l’éventualité des communications que vous souhaiteriez mettre en place,

jeudis 8 et vendredi 9 mars 2018,

en lécole supérieure des beaux-arts de Nantes-Métropole,

à l’invitation de Pierre-Jean Galdin / Directeur de l’école supérieure des beaux-arts de Nantes-Métropole,

à l’initiative du LéNA / Syndicat CGT ‘Les écoles Nationales d’Art’

Publicités

Un bilan « globalement positif »

Menaces de fermetures d’écoles, difficultés budgétaires, conflits à répétition entre les administrateurs et les enseignants, précarisation des enseignants, surcharge de travail ou accroissement des équipes administratives, mise en concurrence des écoles, salaires insuffisants, effets de communication et d’image dominants, dérives autoritaires, césure entre écoles nationales et écoles territoriales, absence de réflexion pédagogique, dégradation du statut des enseignants, un « bilan globalement positif » de la réforme selon l’Andéa…

à lire ici : http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/andea-plan-marshall-pour-enseignements-artistiques-s-impose.html

Rencontre au Ministère de la Culture

visite ministère

Une délégation du Snéad composé de Sarah Fouquet et d’Alain Bourges a été reçue ce lundi 27 mars à 11 heures au Ministère de la Culture par Karine Duquesnoy, conseillère sociale et Delphine Fournier, conseillère chargé des arts plastiques, du design et de la mode.

La réunion a permis de présenter le Snéad-CGT et de faire le point sur la situation des écoles d’art territoriales, sur les négociations en cours avec les écoles nationales et territoriales et sur les perspectives d’évolution des personnels comme des écoles.

Après avoir rappelé les nombreuses difficultés qu’ont traversé ou que traversent encore trop d’écoles territoriales, la délégation a mis en avant ses préoccupations prioritaires :

– revalorisation du statut des enseignants des écoles supérieures territoriales d’art

– évolution du statut des EPCC pour une réelle démocratie interne

– ré-investissement de l’Etat auprès des écoles territoriales en terme d’implication dans les CA et d’expertise (conseillers artistiques des DRAC, inspecteurs…).

– Mise en place de conseils scientifiques indépendants et transparents, en lien avec les conseils pédagogiques

Mmes Duquesnoy et Fournier ont assuré de leur résolution à traiter successivement chaque dossier (revalorisation, recherche, etc…). La revalorisation du statut des enseignants des écoles territoriales est donc un objectif qui sera tenu, comme cela  avait été annoncé par M.Belin. Les difficultés rencontrées dans les négociations sur la Recherche semble avoir momentanément perturbé le processus. Celui-ci devrait néanmoins se poursuivre.